Faire du sport pour les séniors ?

Ce n’est pas parce qu’on est sénior qu’il ne faut plus faire de sport, bien au contraire, l’activité physique doit être maintenue afin d’améliorer son état physique et de rester plus longtemps en bonne santé.

 

La pratique du sport peut devenir difficile en vieillissant mais doit être poursuivie, cependant le corps se fragilisant, il va falloir adapter sa pratique sportive. Une bonne activité physique régulière évitera notamment une dégénérescence musculaire accélérée et aidera le corps à préserver ses fonctions motrices. L’affaiblissement progressif du corps ne doit donc pas s’accompagner d’un ralentissement de la pratique physique mais d’une adaptation. Alors, quel sport choisir en vieillissant ?

 

Accepter l’affaiblissement du corps

 

Reconnaître que le corps vieillit peut-être difficile mais c’est important pour éviter d’en demander trop à son corps et de se blesser. Les blessures sont de plus en plus violentes pour le corps et mettent plus de temps à se réparer. Ainsi, il faut absolument les éviter, alors comment faire ? Je vous explique ici quelles sont les évolutions du corps qui peuvent gêner la pratique sportive.

 

Au niveau osseux, on observe une fragilisation très progressive mais qui n’est pas trop gênante, ce sera plus en cas de fracture que la réparation sera beaucoup plus longue. Il faut faire attention à certains sports où les chocs peuvent être violents mais cela sera à prendre en compte au niveau individuel, c’est-à-dire que cela dépend de la

Ensuite, les tendons et les ligaments sont aussi des éléments qui se fragilisent un peu, ils se raidissent et il est très important de bien s’échauffer pour ne pas les agresser. La pratique de certains sports, comme la musculation, vont requérir une grande attention sur l’échauffement et le choix des poids afin de ne pas faire d’effort trop violent pouvant les abîmer.

De même, les muscles perdent en souplesse, il faut donc s’étirer régulièrement et prendre soin de ses muscles. Ce sont des éléments qui se fragilisent peu mais qui ont besoin d’exercices physiques pour ne pas perdre toutes leurs capacités.

Enfin, le cœur est certainement le problème principal pour un sénior sportif. La résistance du cœur est liée au passé de la personne, un sportif aura un cœur plus solide et pourra faire plus de sport. Mais il faut être prudent et écouter son cardiologue pour éviter de se blesser, voire de faire un infarctus. Ainsi, les efforts d’endurance sont accessibles avec un entraînement très progressif mais les efforts très violents sont vivement déconseillés car le cœur peut ne pas supporter une accélération trop rapide. Bien sûr, cela dépend de chacun, et le mieux reste de demander conseil à son cardiologue. De manière générale, demander l’avis de son médecin ou d’un kinésithérapeute évitera de faire des erreurs pouvant conduire à la blessure.

Le corps se fragilise un peu plus chaque année, et cela commence bien avant d’être considéré sénior, ainsi, il faut régulièrement prendre cette évolution en compte et en permanence se poser la question de la pertinence de l’activité physique. C’est pour cela qu’un bon suivi médical est très important, car le médecin traitant pourra orienter une personne vers un sport plus adapté pour sa condition physique.

 

 

Alors quel sport choisir ?

 

Il faut adapter sa pratique du sport à ses fragilités, il n’y a pas vraiment de sport contre-indiqué, il faut accepter les limites de son corps et ne pas se lancer dans quelque chose de brutal. Les sports où les chocs peuvent être conséquents doivent être adaptés, par exemple les sports de combat comme la boxe doivent être évités pour les coups, mais il est tout à fait possible de pratiquer un sport de combat doux du type tai chi ou certaines formes de karaté douces.

Ensuite, les sports comme la musculation ou le renforcement musculaire sont excellents pour maintenir sa masse musculaire et éviter de perdre trop de force, mais il faut les pratiquer de manière raisonnée, soit en adaptant les poids soulevés et en étant plus progressif. La musculation peut se commencer n’importe quand mais il faut faire attention à débuter avec des poids faibles pour éviter les blessures.

Pour ce qui est des sports d’endurance, type course, cyclisme…, leur pratique peut se commencer à tout âge mais en étant très progressif car le corps n’est au début pas habitué, et les chocs de la course à pied, notamment, peuvent être facteurs de blessure.

Pour savoir comment être progressif dans votre pratique sportive et avoir une bonne pratique, vous pouvez retrouver des conseils sportifs et nutritionnels sur ce site : www.benjaminsant.fr.

On trouve des sports très bons pour aider le corps à bien vieillir comme la natation ou le yoga, pratiquer ces sports aidera une personne à garder de bonnes capacités physiques beaucoup plus longtemps. Ainsi, vous pouvez vous orienter sur ces pratiques pour avoir une bonne activité qui préserve votre santé.

En fait, il n’y a pas vraiment de sport impossible à partir de chaque âge, cela dépend vraiment de la santé d’une personne et donc de son passé sportif. Une personne sportive toute sa vie pourra continuer à avoir une activité physique intense beaucoup plus longtemps. Mais quand le corps ne peut plus assumer certaines activités trop traumatisantes, il faut l’accepter et essayer de trouver des alternatives plus douces.

En conséquence, vieillir ne signifie pas arrêter le sport, bien au contraire, il faut en faire, mais de manière raisonnable. Une bonne pratique sportive vous aidera à être en forme plus longtemps et vous permettra de limiter la perte de force liée à la dégénérescence musculaire. Ainsi, faites du sport, mais demandez toujours conseil à votre médecin ou à votre kiné pour améliorer votre activité et éviter de vous blesser. En suivant ces conseils, il est possible de se faire plaisir dans le sport tout en préservant sa santé !

Mis à jour le
Dans la même rubrique